Hier, à l'initiative de l'Association des Citoyens d'Egine, projection au cinéma en plein air "Anessis"  du documentaire "Trashed" avec Jeremy Iron, dont l' élégance naturelle nous permet de reprendre souffle durant de ce voyage des déchets autour de la terre.

cinema plein air anessis

Outre certaines images venues d'Indonésie ou du Liban qui sont pratiquement insoutenables, on mesure les problèmes graves que soulèvent les incinérateurs d'ordures de la première génération, qui ont ruiné des pans entiers de l'économie agricole dans des pays pourtant réputés pour leur écologie, tels que l'Islande. 

On apprend, sans trop de surprise, que l'usine la plus performante en matière de traitement des ordures ménagères est située en Californie. Ce qui revient à dire que les populations des pays pauvres peuvent mourir dans leur dépotoir pendant que celles des pays riches, dans leur grande mansuétude, créent des emplois dans le recyclage. Ce qui permet aux miséreux, deux choix:

-  Crever dans leur pollution,

- Ou émigrer pour grossir les rangs d'une main-d'oeuvre docile et peu coûteuse avec à la clé un travail de tri qui ne fait pas rêver.

Bref ! c'est l'éternel  principe des vases communicants:

- Les pauvres resteront dans les ordures, pendant que les riches investiront dans des usines cotées en Bourse pour devenir encore plus riches. 

 

* On peut trouver ce documentaire en ligne. A voir au moins 3 h après votre repas ou bien avant si vous voulez faire régime.